24 novembre 2020

Nos activités FOH au CEA Marcoule

Etudes Facteurs Organisationnels et Humains (FOH) à la centrale Phénix du CEA de Marcoule.
L’Installation Nucléaire de Base (INB) n°71 dénommée « Phénix » est une centrale électronucléaire prototype de la filière des Réacteurs à Neutrons Rapides (RNR) refroidis au sodium, d’une puissance électrique de 250 MWe.

Qu’est ce que le réacteur Phénix ?
Exploité par le Commissariat à l’énergie atomique et aux énergies alternatives (CEA) à Marcoule (Gard), le réacteur Phénix a fonctionné entre 1974 et 2009. Ce réacteur a tout d’abord été exploité principalement comme démonstrateur pour la filière des RNR refroidis au sodium. Mais depuis l’origine, il a aussi servi d‘outil pour la recherche, notamment pour accroître les performances des matériaux et des combustibles et pour étudier les possibilités de transmutation des déchets radioactifs de haute activité et à vie longue.
Après 35 années d’exploitation, le CEA a mis fin au fonctionnement du réacteur et a engagé son déchargement et la préparation de sa mise à l’arrêt définitif.
Le 1er février 2010, la fin du fonctionnement divergé du réacteur a été prononcée, avec pour objectif de procéder à la mise à l’arrêt définitif, au démantèlement et au déclassement de l’installation.
Des Opérations Préparatoires à la Mise à l’Arrêt Définitif (OPMAD) de l’installation ont été réalisées dans le cadre du décret d’autorisation de création de cette installation.
Par ailleurs, conformément aux dispositions de l’article L593–18 du Code de l’environnement, la Centrale Phénix s’engage dans une démarche de réexamen de sûreté sur la période 2012–2022. C’est dans ce cadre que la prestation FOH est réalisée au travers des études suivantes :

1- Une analyse macroscopique des dispositions d’organisation générale qui sont mises en œuvre à ce jour, c’est-à-dire une analyse centrée sur les grandes dispositions organisationnelles de I’INB concourant à la maîtrise de la sûreté :

  • l’organisation et la planification des activités de travail, la surveillance, la circulation de l’information,
  • la gestion de la maintenance sous-traitée à un Groupement Momentané d’Entreprises Solidaires (GMES),
  • la gestion des modifications de la Centrale (modifications documentaires et matérielles),
  • le management de la sûreté, la gestion de la co-activité, les arbitrages,
  • la gestion des équipes et des compétences,
  • la gestion des dispositifs techniques et la documentation utilisée en support de l’activité et l’environnement de travail ;

2- Une analyse microscopique des conditions de réalisation des activités humaines identifiées comme sensibles pour la sûreté dans le cadre des manutentions dites spéciales et de l’exploitation de la Cellule des Eléments Irradiés (CEI) et de la Cellule Annexe (CA) ;

Nota : la CEI et la CA permettent de réaliser les opérations nécessaires au conditionnement et à l’évacuation de l’ensemble des éléments irradiés.

3- Une analyse des événements significatifs pour la sûreté apparus depuis 2016 et jugés importants par l’installation ;

4- Une note de synthèse présentant les éléments de justification de la maîtrise des opérations de travail de la Centrale Phénix et permettant le suivi des exigences et recommandations issues des analyses précédentes.

Ces différentes analyses sont réalisées au travers d’une analyse de la documentation réglementaire et opérationnelle, l’animation de groupes de travail, la réalisation d’entretiens individuels et collectifs ainsi que des observations sur le terrain.
Cette étude a débuté en juillet 2020 et devrait se terminer en janvier 2021.

Par Seres Technologies

Par Seres Technologies

L'ingénierie au coeur de l'humain

Partager sur facebook
Partager sur twitter
Partager sur linkedin

Nous contacter